Présentation de la compagnie

Petit Comédies Rurale

Petit Comédies Rurale

LE PROJET ARTISTIQUE DU THEATRE DU CORBEAU BLANC

Le Théâtre du Corbeau Blanc a été fondé il y a 15 ans, par le metteur en scène et dramaturge  Günther Leschnik, dans le but de travailler en compagnie , en expérimentant différentes techniques :  le théâtre contemporain japonais , avec particulièrement la danse  butô ; les recherches de Grotowski et du Théâtre-Laboratoire ; le Tanztheater, Danse-Théâtre allemand.
De cette expérience est né un style, où l’espace vide et le mouvement ont leur sens tant au niveau du jeu des acteurs que dans la mise en scène.

Un noyau d’une dizaine de comédiens réguliers, auxquels de nouveaux venus se joignent au gré des rencontres, se réunit autour de projets de recherche qui affrontent la question du “seuil”, des limites, de la frontière entre le dit et le non-dit, entre la représentation et la non-représentation par l’intermédiaire d’un travail sur l’imaginaire, la métamorphose et la recherche des émotions.

De ces chantiers sont nés des spectacles tels que Le Songe d’une Nuit d’Été de W. Shakespeare, Jeux Interdits (spectacle de danse-théâtre), Petites Comédies Rurales de Roland Fichet ( avec les masques larvaires de Bâle) et  Long Hiver  d’après Edward Bond.

Aujourd’hui, le Théâtre du Corbeau Blanc défend un travail théâtral axé sur la recherche, en se basant sur l’écriture contemporaine  et sur une nouvelle forme de gestion de l’espace théâtral et sonore, où les mots, l’espace et le mouvement tendent vers l’utopie d’un théâtre total.

Parallèlement, la compagnie  est engagée dans un travail de théâtre citoyen où l’on débat de problèmes de la société tels que le sida, avec trois spectacles : La Consultation et Salle d’Attente, ainsi que Le Chant du Possible à Dakar/Sénégal . En partenariat étroit avec le Corum St. Jean de Clermont-Ferrand (Foyer de Jeunes Travailleurs), la compagnie a une activité de théâtre-forum sur des thèmes  tels que Les conduites à risques, L’Autorité, L’Alcoolisme, la Violence. Enfin, le Théâtre du Corbeau Blanc propose un travail de drama-thérapie , pour des  adolescents en Institut Médico Educatif, sur la thématique de la création comme processus de transformation.

Le Théâtre du Corbeau Blanc a été en résidence au Sémaphore de Cébazat, Scène conventionnée d’Auvergne de 2003 à 2006.

Günther LESCHNIK , Metteur en Scène, Dramaturge

Metteur en Scène et dramaturge d’origine allemande, il a été formé à l’Université de Munich avec comme spécialité la dramaturgie, la danse-thérapie et le psychodrame. Très tôt il a suivi la voie du théâtre « expérimental » avec le Théâtre de Grotowski, la danse butô avec Masaki Iwana, Yoshi Oida, Hakutoboh, le Kabuki/Foeu-danse avec Shiro Daimon, et le Travail sur le Clown existentiel. Cofondateur de l’École de Théâtre Corporel en 1985, il a fondé en 1990 le Théâtre du Corbeau Blanc. En 1996/97 il a suivi une Formation de Dramathérapeute avec l’Inecat/Paris.

Dans son parcours artistique, la rencontre avec Shiro Daïmon a été marquante. Avec lui, il a participé à deux créations comme comédien-danseur: Symptôme, duo avec Shiro Daïmon , tournée en France et en Norvège, et Here, There, Air, avec Shiro Daïmon et Steve Lacy, création au Théâtre des Amandiers à Paris.

Günther Leschnik signe la majorité des mises en scène du Théâtre du Corbeau Blanc et travaille également pour d’autres compagnies telles que Compagnie Appel d’Air (danse), Théâtre de l’Epiderme (Genève), Compagnie Bilboquet (Jeune Public/Hérault), le Zèbre-Théâtre (Allier), Compagnie du  Gué (Clown/Essonne). Son parcours de drama-thérapeute l’ amène également à travailler avec des autistes et des jeunes en Institut Médico Educatif.

voir cv: cv-gunther-12_11

Sophie Millon (Image: Gertrude)

Comédienne depuis 15 ans, elle a d’abord été formée au Conservatoire de Clermont Ferrand et à l’Ecole de Théâtre Corporel de Günther Leschnik, en parallèle avec l’Ecole d’Architecture. Elle suit ensuite les cours de l’Ecole de Philippe Gaulier, à Paris. Elle poursuit sa formation avec la Comédie Musicale au Théâtre National de Chaillot et la Tragédie avec Ariane Mnouchkine, Théâtre du Soleil. Elle développe aussi une activité d’actrice en Grande Bretagne avec le Théâtre sans Frontière de Newcastle. Elle fait partie du comité de lecture des textes contemporains du Théâtre de La Tempête (Cartoucherie de Vincennes). Elle a joué , entre autres, dans MAMAE de Nadège Prugnard, mise en scène de Marido Fréval L’Enfant Réve, de Hanoch Levin, mise en scène de Philippe Adrien Le Songe d’Une Nuit d’Ete, rôle de Titania, mise en scène Günther Leschnik A tale Of two cities, de Dickens, Peer Gynt (Ibsen). Mise en scène Markus Kupferblum. L’ironie du Ciel, de M.Kacimi, mise en scène Michel Cochet