Stage: Le Fantastique chez Shakespeare

It’s a tale told by an idiot, full of sounds and fury signifiing nothing…(Shakespeare)

Le monde de Shakespeare est rempli d’êtres magiques, mystérieux, parfois drôles, souvent angoissants.

Le comédien sera donc confronté au problème du “seuil” aux limites de la frontière entre le réel et la folie.

Le travail de recherche portera sur cette limite qui fait basculer le comédien dans le personnage: on reconnaîtra les parasites, le patrimoine véhiculé par le comédien. Il se peut que le langage exprimé par les mots et celui offert par le corps divergent, se heurtent, se contredisent même. Puis on cherchera à utiliser ces différentes “énergies” pour une plus grande liberté dans le passage au personnage.

On approfondira le travail de métamorphose par des techniques issues du butô, puis on laissera les personnages se rencontrer, en étant entraînés par eux.

- LA METAMORPHOSE

La métamorphose implique des changements, un corps transforme, une autre histoire, une perception changée, un autre état d’âme.

Le stage consiste essentiellement a travailler sur la transformation a trouver des autres “personnes” vivant cachées en nous, les faire vivre, comprendre leur histoire et les “jouer” (dans le sens jouer comme un enfant).

A partir de la “neutralité” nous explorerons les extrêmes possibles: se fermer complètement et s’ouvrir complètement, devenir extrêmement petit pour devenir grand, marcher très lentement pour accélérer ensuite, devenir bruyant pour explorer le silence… Devenir attentif a ce qui se passe sur le chemin de la transformation. Travail sur l’énergie du masculin et du féminin, sur les souvenirs, travail de la respiration et de la perception, création de “personnages” et travail chorégraphique a partir de métamorphoses.

- LES MASQUES

Nous avons choisi d’utiliser les masques de Bâle, connus sous le nom de masques larvaires.

Ces masques du carnaval de Bâle, très humains, même trop humains, ont sur le spectateur un effet miroir ; chacun peut s’y reconnaître, lui-même, son voisin de palier, une personne dans la rue, tous un peu bizarres, pas vraiment sociables, un peu seuls.

Il existe deux grands rituels d’utilisation des masques : l’un concerne la condition de l’humain, sa beauté, sa folie, sa décadence, ce sont les masques de carnaval ; l’autre la mémoire, comme les masques funéraires. Les masques larvaires de Bâle font appel à ces deux états.

Les acteurs jouent aveugles, l’emplacement des yeux des masques ne correspondant pas aux yeux de l’acteur. L’acteur doit faire appel à d’autres moyens d’expression : le corps, l’émotion, une nouvelle appréhension de l’espace. Il en résulte un jeu étrangement décalé où la notion de réalité se confond avec le rêve, le trop humain, à la folie.

CONTENUE DU STAGE:

Travail corporel et sur l’imaginaire (issu du Butoh), les personnages chez Shakespeare, les rencontres entre les personnages, l’atmosphère et l’émotion…

Tous les personnages et scènes dans les différences pièces de Shakespeare que vous avez envie d’explorer. Du rêve a la folie, des rois maudits aux gnomes malicieux, les drames sociaux, le sang, l’amour, la trahison et le pouvoir, matière infinie pour le travail du comédien..

Nous demandons aux stagiaires d’apprendre un court passage d’un texte choisi dans n’importe quelle oeuvre de Shakespeare

Dates : du 20 au 29 Août  2012 (arrivée le 19/08 , départ le 30/08)

10 jours de travail 7h p/j : 200 € (avec hébergement) + 30 euros adhésion

Partage repas

Lieu : Coucouron en Ardèche

Discussion Area - Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.