Théatre du Blog - Edith Rappoport

GERTRUDE-LE CRI

De Howard Barker, mise en scène Gunther Leschnik dans le cadre de Cups of theatre, festival de théâtre anglais contemporain “the very best of british drama !” ***

Un choc rare ! On sort de ce spectacle ravageur le souffle coupé…Gertrude, c’est la mère criminelle d’Hamlet qui fait assassiner son époux pour convoler avec Claudius son frère. Le Théâtre du Corbeau Blanc frappe très fort dès la première image, Gertrude entièrement nue excite Claudius qui assassine son frère endormi, en lui versant du poison dans l’oreille et c’est là qu’elle pousse un cri de jouissance suprême. La violence du texte, splendide errance autour de la pièce de Shakespeare centrée autour de Gertrude qui ne parvient plus à jouir, est portée avec force par une vraie troupe. Ophélie est Ragusa, oie blanche en tailleur qui peine à conquérir son Hamlet qu’elle ne retrouvera qu’après sa mort, Mecklenbourg nouveau personnage conquiert la reine qui se donne à lui devant Claudius, le serviteur Gaston voue un dévouement amoureux à sa reine avant de mourir nu sur la table dressée, Hamlet revêt sa livrée avant de mourir lui-même. Sophie Million porte avec un beau naturel la nudité de Gertrude, son indifférence aux autres jusqu’à l’enfant qui naîtra de ses amours avec Claudius, on voit l’accouchement, son cri jaillit. La nudité est bien portée par les acteurs dans ce spectacle ! L’inquiétant personnage de la mère de Claudius et du défunt roi Hamlet, fascinée par sa belle fille à cause de ses crimes est interprété avec une belle ambiguïté par Marie Pascale Grenier. Une horreur salvatrice, la purgation des passions.

Edith Rappoport

Théatre du Blog - Edith Rappoport

Jusqu’au 9 octobre www.gareautheatre.com

Théâtre du Corbeau blanc, Gare au Théâtre Vitry

Discussion Area - Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.